ROLEPLAY


kün geyum (le grand voyage)

Journal d'Azazor
19h - Quarta, Nivia 22, 2nd AC 2617

Aux autorités fyros qui liront ce mémoire, je vous dois toute la vérité. Je vous ai dit que je partais pour affiner la carte des anciennes terres, celle de la route d’Oflovak et en apprendre plus sur les kitins de ces lointaines contrées. Mais ce que je ne vous ai pas dit et que je ne vous dirai pas avant de partir, c’est l’autre raison qui me pousse à faire ce voyage.

Celle-ci s’est présentée à moi lors de notre rencontre avec Barmie Dingles. Il nous a parlé de cette citadelle maraudeur tout au bout de la route d’Oflovak. Des maraudeurs qui ne nous laisseraient pas passer sans contrepartie. J'ai compris qu'il y avait là une belle opportunité. Les maraudeurs ont réussi à survivre sans l’aide des puissances. Ils ont développé une technologie qui leur permet de se téléporter sans l’aide des kamis ou de la karavan. Ils savent faire des armes, des foreuses, des armures. Toute cette science, tout ce savoir, mériterait d’être partagé.
Rappelez-vous ce vol à l’Académie Impériale par la tribu des Ecorchés. Tout est venu du refus de la chancelière de partager le savoir, en l’occurrence un manuscrit sur les timaris gooifiés. Parce que nous n’avons pas eu confiance, parce que nous avons voulu garder le savoir, jalousement, pour nous seul. C’est cela que nous devons combattre.

Je dis que tant que les maraudeurs n’empiètent pas sur notre territoire, qu'ils ne contreviennent pas à nos intérêts, il peut y avoir échange avec eux, aussi bien de vivres, de matières premières et de savoirs. C’est cela que je négocierai à la citadelle. Ouvrir le dialogue avec eux. Je doute que cela sera suffisant pour qu’ils nous laissent passer leur citadelle, mais au moins, cela jouera en ma faveur. Et puis, je compte sur Eeri pour trouver quelque chose de plus matériel à leur proposer.

À mon retour, je vous dirai cela de vive voix. Je vous dirai que oui, j’ai négocié avec les maraudeurs. Oui, j’ai osé leur proposer d’échanger nos savoirs, nos manuscrits, nos ambres. Mais pas par trahison, plutôt par sens de la diplomatie. J’ai longtemps été adepte de la diplomatie de la hache. Et je ne crois pas que ce soit la plus efficace.

J'ai toujours dans l'idée de devenir talumetimos à la chambre de la Vérité. Si je dois avoir un jour cet honneur, alors ce sera dans le respect des autres piliers, à commencer par celui de la Vérité.

---

fyros pure sève
akash i orak, talen i rechten!
élucubrations
biographie
Show topic
Last visit Wed Aug 10 05:54:50 2022 UTC
P_:

powered by ryzom-api