Embassies


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

Lettre adressée aux trois Sages de la Théocratie et à Mabreka Cho
Kamia'ata Tseu'ho

Le mariage du Karin Aniro et de sa promise Nirni di Varello approche. Depuis des années, nos relations avec les autres nations sont réduites au minimum. Je me demandais donc s’il y avait nécessité d’envoyer un représentant à cet évènement. J’aurais tendance à dire que non : ils n’ont pas de masques, ils ne sont même pas kamistes et n’ont donc aucun intérêt pour la Théocratie.

Vous interroger sur la nécessité de cette représentation sera ma dernière action en tant qu’ambassadrice et si vous souhaitez envoyer quelqu'un, j'espère que Bigsbee-miko sera disponible pour le faire. Mon utilité à ce poste a été plus que contestable : j’ai surtout mis de l’huile sur le feu dans nos relations avec les trykers, mes conseils se sont révélés malvenus pour négocier avec les kwai nélaï, la seule réunion publique des fyros ces dernières années date d’avant ma nomination, et j’ai fui le mépris matis et leur protocole abscons. Il n’y a de toute façon pas grand-chose à reporter au-delà de nos frontières et il me semble vain de leur faire part des nombreux soucis internes que nous rencontrons et qui, de toute façon, ne sont pas gérés d’après nos lois. Si mon rôle avait une quelconque utilité, ce serait une catastrophe qu’il repose sur quelqu’un comme moi ; heureusement il est aussi tangible que l’intérêt que les Sages portent à leur peuple fidèle. Ceux qui ont besoin d’être guidés ne peuvent qu’errer dans les ténèbres ; j’ai cru, un instant, avoir trouvé une lanterne, mais je n’ai fait que me perdre un peu plus.

J'ai longtemps hésité avant de vous envoyer ma démission, sachant le peu de zorais encore investis dans la recherche de l'Illumination tel que le gouvernement la porte, mais je n'ai définitivement rien de plus à apporter et rien compris de mieux que les autres. Je préfère retourner à l’ombre qui entoure chaque initié, moins lourde à porter que l’espoir de voir l'Âge d'Ambre Kami.

J’en profite aussi pour vous prévenir que si vous avez reçu un faire-part annonçant mon mariage avec Jazzy, et si jamais vous envisagiez de vous intéresser à cela, il suffit d'ignorer ce qui a été annoncé. La personne qui a décidé de nous marier sans nous demander notre avis devait avoir ses raisons, et nombres d’homins semblent savoir mieux que nous à quoi devrait ressembler notre mariage, mais ce n’est pas ce que nous souhaitons, et nos projets ne ressemblent pas à ce qui a été annoncé.

Que les kamis continuent d’éclairer votre route,

Ylang'Hao Sen-Siang
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Mon Aug 15 05:58:34 2022 UTC
P_:

powered by ryzom-api