Go Back   Ryzom > Communauté francophone > La Saga > Roleplaying
Ryzom News FAQ Members List Calendar Search Today's Posts Mark Forums Read

 
 
Thread Tools Search this Thread Display Modes
Old June 15th, 2005, 12:58 PM   #1
mozart
 
mozart's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Location: Au poids.
Posts: 273
[Magda] Mémoires doubles

Chapitre 1 : A la mort, à la vie

Parfois, la mémoire vous joue des tours. Il suffit d'un on-ne-sait-quoi pour que les souvenirs effacés reviennent, souvent avec fracas. Magda ne vous dira pas le contraire.

On-ne-sait-quoi est arrivé sous la forme d'une lettre, la conviant aux funérailles de Dame Liandra. Tout d'abord, Magda n'en fut pas attristée : elle était après tout une rivale sérieuse dans la course au pouvoir, une rivale qu'il aurait fallu tot ou tard éliminer.
Mais ce fut le modus operandi de ces funérailles qui déclencha la mémoire. Incinération, puis enterrement. Elle avait déjà connu cela... Mais où ? C'était un soir, peut-être... C'était une soirée chaude... Alors que le temps était frais... C'était...
Elle lacha la lettre. Elle se souvenait.

Yrkanis, départ du cortège. On lui a simplement demandé de venir à la mise en terre, pas de porter le poids du monde. Et pourtant... Elle a du mal à marcher. Elle s'est présentée rapidement, préférant fermer la marche. Devant l'arbre choisi pour déposer les cendres, elle se cache. Elle écoute la cérémonie et les discours. Puis c'est son tour. Que doit-elle dire ? Elle n'avait pas connu Dame Liandra si bien que cela. Elle... Si, elle la connaissait. Non, elle ne la connaissait pas. Tout se brouillait dans sa tête, elle ne savait plus de quoi elle devait se souvenir depuis que... Elle prend la parole, balbutie quelques mots, sans comprendre leur portée :
Même si tout n'est plus que poussière, tout reste.
De la même façon que le feu n'a pu détruire l'idée d'un peuple matis fort,
Liandra sera la voix dans notre tête nous incitant à combattre.
Je... Je suis morte par sa faute, mais je suis vivante grâce à elle. Je me souviens maintenant.
Puis elle retourne se cacher pour la fin de la cérémonie. C'est au tour de Psychee, la fille adoptive de Liandra. Elle n'avait que peu suivi leurs affaires, et puis surtout, il y avait ce torrent de souvenirs qui la submergeait. Peut-être qu'elle avait mal entendu, mais elle aurait juré entendre cette fille parler d'Aarkon. Une autre porte s'ouvre, un autre torrent, complémentaire au premier. Heureusement qu'elle s'est cachée, elle peut ainsi pleurer.

La cérémonie est terminée. Les gens se dispersent au fur et à mesure. Sauf elle. Elle reste. Devant la tombe de Liandra, elle se souvient. Elle se sent seule.

Un comble pour quelqu'un ayant réussi à se faire passer pour deux personnes à la fois !

(à suivre...)

Last edited by mozart : June 17th, 2005 at 12:03 AM. Reason: (unification chapitres)
mozart is offline  
Old June 16th, 2005, 07:04 PM   #2
mozart
 
mozart's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Location: Au poids.
Posts: 273
Re: [Magda] Mémoires doubles

Chapitre 2 : Un mentor, une menteuse
Le premier souvenir de Magda remonte à sa vie dans les Terres d'Exil. Sa tribu, énorme, rassemblait une centaine d'homins, tous descendants de Matis de haut rangs ayant fuit le Grand Essaim. Cette tribu... Pour Magda, c'était le monde, et plus rien n'existait à par ce village.
Bien qu'elle trouvait son "monde" petit -elle appris par la suite que son "monde" était énorme pour un camp de réfugiés-, elle s'y plaisait. Elle avait reçu le privilège d'apprendre à lire et à écrire. Le privilège d'être instruite, d'avoir des connaissances, un privilège rare, puisqu'elle n'étaient que deux à l'avoir reçu cette saison : elle, et sa meilleure amie, Blathnait.

Elle vivait dans l'Orphelinat Sainte-Jena, avec d'autres petits homins, aussi malchanceux qu'elle. Sa surveillante, Madame de Bravaille, était une horrible homine, toujours à vous crier dessus. C'est peut-être pour cela que Magda s'est rapprochée d'elle : au moins, Madame de Bravaille disait toujours ce qu'elle pensait, et tant pis si on n'avait plus de parents.

Et c'est ainsi qu'elle passa sa jeunesse : l'orphelinat lui apprenait tout ce qu'il fallait sur la supériorité des Matis et Madame de Bravaille tout ce qu'il fallait pour survivre. Sans ses précieux conseils, elle n'en serait surement pas là, sur cette tombe, à retenir le flot d'emotions, à le retenir pour mieux le digérer.

Elle a du se battre. Elle n'a jamais su pourquoi, mais elle était la rejetée. Toujours la dernière à être choisi lors des jeux de groupe. Toujours la dernière à pouvoir s'installer en classe. Toujours la dernière à pouvoir chercher des fruits dans la serre. Toujours. Et les railleries sur son poids ! Et les méchancetés sur ses capacités ! Car oui, les gens étaient jaloux d'elle : Magda avait un potentiel démesuré, Magda savait fare des choses, Magda comprennait le sens caché des mots. Surtout, lors des leçons portant sur la Goo. Elle notait chaque mot de ses Maitres avec une rigueur qui aurait été attirante si elle ne mettait pas en marge ses élucubrations : "Utiliser la Goo en tant que catalyseur ?", "Goo + Kitin = ?", "Goo maléable ?".
C'est donc Madame de Bravaille qui la guida dans sa lutte pour survivre. Sous ses allures de vieille peau se cachait l'ame la plus sombre de tout le village. Voleuse, tricheuse, chapardeuse, elle en avait fait des sacrés coups avant le Grand Essaim. Et elle avait trouvé là une parfaite apprentie, avide de savoirs, recherchant la vengeance et le pouvoir. Associant ses capacités aux connaissances de la vieille, Magda devint alors crainte et respectée dans tout le village.

Souvent la nuit, Magda entendait des chuchottement dans la chambre de Madame de Bravaille. Des histoires parlant de Cercle, de Restauration, de Rapports secrets. Et aussi... Des histoires parlant d'elle. Magda n'en dit jamais rien, car son mentor lui avait appris de cacher ce qu'elle pensait capital pour le ressortir au moment oppurtun.

Magda était heureuse et entière en ce temps.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin, n'est ce pas Magda ?

Tu te souviens de cette nuit de printemps, non ?

Madame de Bravaille allait au plus mal. Malgré les remèdes, malgré les tonifiants, rien n'y faisait. Cette nuit, elle demanda Magda à son chevet.

"Kof, Kof... Approche toi, Magda... Je... Ton héritage *crache*
- La vieille... Vous n'allez pas...
- Mais écoute-moi donc ! Tes grands-parents... *kof kof* Quand on est arrivé au camps...
- Mes... grands-parents ?
- Tu va me laisser *racclement de gorge* finir oui ? Leurs trippes volaient, une patrouille de Kipestas... Je devais te montrer...
- Me montrer quoi ?
- Te... Arrrgh ! Oh Jena, tu va me laisser finir vieille peau ? Les homins ont gagné la guerre, je reçois des visites de Matis me racontant... Il y a de nouvelles terres habitables ! Je... Jena !"
Puis Magda se ferma à tout jamais à l'amour.

Comme tout le monde était heureux de voir l'infame de Bravaille dans l'autre monde, elle hérita de ses affaires. Et elle découvrit une carte, une carte aux contours étranges. Une carte qui la menerait sur les Terres que feu son mentor avait évoqué lors de son agonie. Tout cela ne pourrait être que paroles d'une folle, ragôts de comptoir. Mais elle s'y rattachait.
Parmis les autres affaires, se trouvait aussi un autre trésor. Un "S" en métal forgé, enrobé dans du tissu noir. Avec dedans une note...
J'ai beau être morte, je sais encore te surprende ma fille ! Ceci appartenait à tes parents : fais-en bon usage...
Madame de Bravaille
(à suivre... Je suis un peu mécontent du résultat de cette partie. La prochaine sera mieux, promis !)
mozart is offline  
Old June 17th, 2005, 12:11 AM   #3
monwalker
 
Join Date: Sep 2004
Posts: 578
Re: [Magda] Mémoires doubles

Mécontent ? Je le trouve très bien ce texte, moi
Mais puisque tu promets que le suivant sera encore mieux, je ne vais pas te contredire
monwalker is offline  
Old June 17th, 2005, 06:38 PM   #4
mozart
 
mozart's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Location: Au poids.
Posts: 273
Re: [Magda] Mémoires doubles

Chapitre 3 : Traz
Après un voyage hautement mouvementé, elle est enfin arrivé à un camp de réfugié Matis. Elle était entourée de réfugiées qui avaient eux aussi effectué le voyage depuis leur ancienne tribu. Il y avait tellement de monde ici ! Chaque jour, elle en apprenait plus sur la situation actuelle : comment Yrkanis acceda au pouvoir, qui dirigeait les autres peuples, quelle attitude adopter face à la montée de la Goo...

Mais elle se heurta rapidement à un probleme : la renomée. Elle devait agir vite, elle avait tant de choses à faire. Mais quels étaient ses possibilités ? Elle était pauvre, elle n'avait aucun contact, et elle n'avait pas le temps de mettre en place des rumeurs. Elle devait trouver un moyen de rejoindre la capitale.

Jena entendit sa prière.

Elle voyait souvent passer des nouveaux nobles, partir sur le continent, dans leurs beaux atours. Qu'ils avait l'air fier et hautain ! Magda les enviait. Elle enviait surtout celle là, du nom de Traz. Elle lui ressemblait un peu, elle avait les cheveux attachés et des peintures sur le visage. Et elle venait juste de s'arrêter sur la route, pour souffler un peu. Seule, sans aucun garde autour.

Magda saisi sa chance et sorti sa dague.

Ce soir là, une homine un peu enrobée au visage recouvert de peinture se présentat devant l'agent de la Karavan de Miani. Elle déclina son identité : elle s'appellait Traz. Elle voulait rejoindre Yrkanis, elle avait des mektoubs à décharger, et de l'argent à dépenser. Le Gardien lui fit un signe amical de la main, puis la téléporta.

Magda avait réussi la première étape de son plan. Et commençait à peine à découvrir les joies de ce monde.

(à suivre... c'était pas mieux celui là que l'autre hein ?)
mozart is offline  
Old June 17th, 2005, 06:56 PM   #5
psychee
 
psychee's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Location: Suisse, Le Valais, au milieux des vaches et des vignes
Posts: 2,506
Re: [Magda] Mémoires doubles

[HRP] je commence à discerner des plans dans des plans dans des plans, et ça me plait beaucoup. Tu te débrouille trèd bien, et nous attendons tous la suite avec impatience!!!! [/HRP]
psychee is offline  
Old June 18th, 2005, 08:22 PM   #6
mozart
 
mozart's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Location: Au poids.
Posts: 273
Re: [Magda] Mémoires doubles

Chapitre 4 : La Dame d'Ombre
Yrkanis, au printemps. L'air est doux, il fait beau. Traz s'apprète à sortir de la ville quand soudain, le ciel s'assombrit. Les habitants, intrigués, sortirent. Une pluie se mit à tomber. Juste des petites gouttes, une petite ondée. Une ondée étrange. Une pluie violette... de la Goo.
Des cris fusèrent. La ville elle-même semblait hurler. Sauf... Sauf Traz, qui observait le phénomène. Elle était accompagné de quelqu'un, quelqu'un qu'elle était sensée connaitre, mais dont elle ne se rappellait plus le nom. Cette personne non plus n'était pas inquiétée. Elles étaient... justes curieuses.
Et pendant que tout Yrkanis était pris de panique, ces deux amies ne semblaient pas s'en inquieter. Elle sourièrent, et levèrent les mains au ciel, comme pour remercier quelqu'un.

Traz s'éveilla en sursaut. Avait-elle fait un rêve ou un cauchemar ?

Elle avait rejoint le Cercle de Sokkarie il y a peu. Elle n'eut pas de mal à se faire acceptée, son "S" en métal lui avait grand ouvert la porte (Une qui s'invite). Elle avait bon espoir d'en savoir plus sur ses origines : on murmurait que le Cercle avait conservé toutes ses archives anté-Grand-Essaim.
Car oui, il lui en fallait de l'espoir : certes, des documents avaient été conservées, mais la grande majoritée avait été détruite. Elle devait donc recouper les informations de différents codexs pour enfin aboutir à des pistes sérieuses.

Traz aimait bien le Cercle. Autant de gens si malhonnêtes, que demander de plus ? En riant, elle repense nostalgiquement aujourd'hui à ses plans machiavéliques, comme pour le mariage de Liandra et Elesias (De bien sombres comploteurs). Cependant... Cependant, elle avait les mains liées. Être noble implique que les gens vous traitent différement. Leur langue se délie moins, rongés par la crainte de représailles.

Elle réfléchit longuement avant de trouver la solution. Ce qui lui fallait... Une domestique, qui serait ses yeux et ses oreilles. Une domestique, qui pourrait gagner les faveurs de ces messieurs, en jouant l'agent double. Où trouver cette perle rare ?

"Attention les amis", murmura Magda en souriant sur la tombe de Liandra. "Attention, attention, c'est là que ça se corse..."

Traz embaucha une soubrette. Une homine digne de confiance, une homine qu'elle avait rencontrée à son village dans les Terres d'Exil. Son nom était... Magda. Elle venait juste d'arriver sur le Continent. Chaque jour, Magda partait glaner des informations, mandatée par sa maitresse. Et chaque nuit, Traz utilisait ces informations "à bon escient", que ce soit à but personnel, lucratif ou bien pour le Cercle. Oui, ces deux là formaient une sacrée paire.

"Et pourtant... Et pourtant, il n'y avait qu'une seule personne. Je me souviens maintenant. Quand je me réveillais le matin, j'étais Magda. En rentrant le soir, je devais aller faire mon rapport dans la chambre de l'auberge du Bodoc Mal Luné. Quand je passais la porte... je... Je redevenais Traz. J'ai été deux personnes en une seule, au nez et à la barbe de toute ma Guilde... et de mon propre esprit."
"Aucune des deux moi n'avait conscience du changement. Pour Magda, Traz était à la bibliothèque. Et pour Traz, Magda était en train de comploter pour son compte. A chaque changement de personalité, j'accédais temporairement aux informations de ma précédente incarnation, ce qui me permettait de... 'faire mes rapports'."

L'air commence à se raffraichir.

"Cela explique aussi... que parfois, j'étais au courant de choses que je ne devais pas savoir. J'étais deux personnes. Et dire que je devais me teindre les cheveux en brun pour me faire passer pour moi-même !"

Une partie de Magda ne ria pas. Traz.

(à suivre... oui, j'ai craqué pour la mode du rêve... oh, si c'est pas assez compréhensible la schyzophrénie "parfaite", KlientSez moi, je modifierai)
mozart is offline  
Old June 19th, 2005, 07:02 PM   #7
mozart
 
mozart's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Location: Au poids.
Posts: 273
Re: [Magda] Mémoires doubles

Chapitre 5 : On-ne-sait-quoi
"Parfois, je... Parfois, Traz ou Magda avait un affreux mal de tête, suivi d'un instant de panique, lorsque quelquechose... 'clochait'. C'est une de ces crises qui m'a amené ici."

Traz découvrit un soir des informations sur ses origines (Un pique-nique chez *arraché*). Elle aurait été liée via son héritage à une certaine Julia de Merteuil, favorite d'un haut membre Sokkarien qui l'aurait trahit. Qu'importe, elle vola les documents oubliés et prit le nom de Traz de Merteuil. Si quelqu'un en savait plus qu'elle... ce quelqu'un se montrerait alors.

Les premiers maux de tête apparurent.

"Car de son coté, Magda travaillait égallement. Et découvrit bien vite... quelle ironie ! Magda découvrit qu'il lui fallait avoir plus de relations haut placées, quitte à devenir Noble ! Magda porta son dévolu sur ce vieux fou... Sokkar. C'en était trop pour Traz : elle risquait de... de... je..."

Aïe, ta tête, Magda, tu es en train de plonger.

"Sokkar aurait découvert ma... double personnalité, je le savais inconsciemment. Mais je... ne pouvais pas me l'avouer. Je devais alors fuir, faire un voyage qui me calmerait. Enfin, ça n'a plus eu d'importance par la suite. Traz mourru."

Magda était aux commandes lorsque le Cercle brula (La Fin du Cercle de Sokkarie). Magda était aux commandes...

"... lorsque Traz fut... 'incinérée', comme toute la bibliothèque du Cercle. Elle y était ce soir, elle a donc brulé avec, c'est logique ! Elle avait été brulée puis ensevelie sous les décombres ! Je.. j'ai paniqué. J'étais morte ! J'étais vivante ! J'étais sous la terre ! Je marchais dessus ! Qu'est ce que ça t'a fait à toi, Liandra, hein ? Qu'est ce que ça t'a fait ?"

Elle se souvenait. Enfin. Après tout ce temps... elle était de nouveau unique. De voir Liandra dans la même situation qu'elle à un moment... on-ne-sait-quoi a pu se produire.



Mais ton histoire ne s'arrête pas là. Raconte encore, raconte !

Magda, poussée par son instinct, récupéra les affaires de 'feu' sa maitresse, dont le "S" et les documents du Cercle, puis s'enrola en désespoir de cause auprès d'une Guilde dissendente au Cercle, la Garde Violette. Mais... Mais ça n'allait pas. Les informations se brouillaient en permanence. Chaque jour qui passait, elle sentait... quelque chose qui la rongeait. Elle sombrait dans la folie, avait des hallucinations.

Finallement, elle le fit, son tour du monde.

(à suivre... pour la petite histoire, "de Merteuil" provient des "Liaison Dangeureuses". Vous trouvez pas qu'elle ressemble à Glenn Close ma Magda ?) - (edit - quoi, je réécrie l'histoire ?)

Last edited by mozart : July 15th, 2005 at 11:15 AM.
mozart is offline  
Old June 20th, 2005, 09:17 PM   #8
mozart
 
mozart's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Location: Au poids.
Posts: 273
Re: [Magda] Mémoires doubles

Chapitre 6 : Jusqu'à ce que la folie nous sépare
Son voyage était sans fin. Marchant seule, elle rallia les différentes capitales, bénissant Jena sur à chacune de ses étapes (Un pique nique à la patte du Yubo).

Elle revint finallement à Yrkanis.

"Alors, dans le désordre : je n'avais plus de guilde, mes anciennes relations étaient mortes, je n'avais plus de logement, j'entendais des voix et mes techniques étaient largement dépassées. Bref, une vraie réfugiée. Enfin, j'avais de quoi me consoler : j'étais redevenue blonde."

Magda entreprit de se mettre à son propre compte. Elle savait se débrouiller, qu'elle en profite ! Elle vivotait entre ses différentes qualités, tout en menant des enquêtes et des expériences de plus en plus poussées sur la Goo. Hélas, bien peu d'Homins étaient prêts à entendre ses théories. (Conférence sur la Goo).

Mais quelquechose clochait toujours dans sa vie. Des sensations, des impressions étranges. Par exemple, qu'avait-elle pu bien faire ce soir là à Yrkanis pour ne plus avoir la capacité de regarder Ufo, le célèbre chef des Légions Fyros, dans les yeux ? Elle avait un peu bu et oublié en grande partie ses paroles, mais... Mais elle avait dit quelquechose à propos de Traz, non ?

Ainsi allait la vie pour Magda. Elle ne s'en plaignait pas mais ne s'en réjouissait pas. Jusqu'a recevoir cette lettre de Psychee.




La nuit était sombre. Magda pleurait sur cette tombe qui avait fait jaillir tant de souvenirs. Elle avait sorti le "S" de sa poche, le "S" qui lui avait été légué par ses grands-parents. Elle tenait fermement dans chacune de ses mains un bout de celui-ci.

Elle voulait avoir mal. Elle serait fort ce bout de métal, elle le serait et essayait de le casser. Ce "S" l'avait fait souffrir. C'était injuste.

Quand soudain... chlang !


(à suivre mercredi... on termine sur un cliffhanger)
mozart is offline  
Old June 22nd, 2005, 08:32 PM   #9
mozart
 
mozart's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Location: Au poids.
Posts: 273
Re: [Magda] Mémoires doubles

Chapitre 8 : La gourmandise est un vilain défaut
Nerveuse, elle baissa les yeux : avait-elle cassé son précieux "S" ? Hélas, oui, elle le craignait. Celui-ci était désormais une sorte de "C" stylisé. Comment était-ce possible ? Elle regarda de plus près... oui, au centre du tube central, une sorte de renfoncement était apparu... très fin, mais qui laissait deviner...

... un pas de vis ? ...

Elle en avait entendu parler dans les ragots à propos de la Karavan et de sa technologie. Elle n'aurait jamais cru en voir un "pour de vrai". Voyons... Qu'est ce qu'on disait déjà dessus ? Ah oui : un sens serre, un sens écarte. Si en tournant comme ceci elle écartait... En théorie, elle pouvait continuer. Quelle excitation ! Un pas de vis ! Jusqu'où allait-elle s'arrêter ?

... crouik, crouik, crouik, pop ! ...

Les deux anses s'étaient séparées. Affolée, Magda regarda de plus près... et découvrit à l'intérieur de l'anse inférieure un petit cube d'ambre violet. Chargé par dessus le marché, prêt à révéler ses secrets. Quel était son age ? Que contenait-il ?

La gourmandise est un vilain défaut, lui sussura la voix de Traz. Prudemment, Magda réassembla son "S" (un pas de vis ! Un vrai !), sécha ses larmes, regarda la tombe de Liandra, puis activa le cube d'ambre.


Quelqu'un va mourrir Magda, et tu le sais très bien. Ce n'était pas prudent d'activer un cube comme celui-ci. Pas prudent du tout.


(à suivre demain... Oui bon je sais mais je voulais faire durer le suspense qui vous maintient en haleine depuis une semaine déjà)
mozart is offline  
Old June 23rd, 2005, 05:57 PM   #10
mozart
 
mozart's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Location: Au poids.
Posts: 273
Re: [Magda] Mémoires doubles

Chapitre 9 : A la fin, elle meurt
Au début, l'activation du cube semblait normale. Un état second, pendant que les connaissances affluaient... mais cet état, qui est très passager d'habitude, durait, durait, durait... Elle entreprit de marcher jusqu'a Yrkanis pour s'asseoir. Elle fit un pas et s'écroula. Sous ses paupières, ses yeux se mirent à devenir fous. Elle venait d'entrer en transe.

Elle était dans un jardin. Un jardin magnifique, un jardin de rêve. Elle n'était pas seule : il y avait quelqu'un d'autre dans ce jardin, là bas dans le coin sombre...

"C'est... C'est vous Jena ?" osa-t-elle lancer.

"Ma pauvre Magda... Tu a toujours été lente à comprendre (commenca la voix, féminine mais affirmée et sourde) . Tu as toujours été (l'homine se tournait) celle de nous deux qui (elle baissa son capuchon) freinait l'autre !"

C'était Traz. Enfin face à face, Magda et Traz se regardaient pour la première fois.

"Tu es morte ! Morte morte morte !"
"Erreur, TU va mourrir ! Tu n'a toujours pas saisi ? Laisse moi remplir les blancs..."

"Je n'ai jamais été réelle. J'ai été un produit de ton cerveau, un produit de la Goo. Patiemment, je me suis façonnée une conscience propre. J'ai réussi à semer le doute dans ton esprit fût un temps. Mais tu étais la plus forte, tu es revenue à la surface, en me tuant. J'ai été forcée de me cacher dans un recoin de ton esprit jusqu'alors. Ce recoin."

"Le cube d'ambre contient trop de données pour une seule homine. Tu sais ce qui se passe lorsque l'on met trop d'eau sur une graine ? Elle se noit. Tu te nois sous les connaissances actuellement. Mais sourit : tu va mourrir dans ton sommeil."

"Impossible ! Je... Je suis vivante ! Je respire, je marche, je ronfle, je fais des achats, je suis vivante, et je compte le rester !"

"Oh, ton corps est encore vivant, c'est de ton esprit que je parle. Tu as avalé trop de connaissances. Pas moi. Ce jardin est ce que j'ai appelé une zone sécurisée. C'est mon sanctuaire, là où j'étais tout ce temps. J'ai appris à mobiliser mes ressources. Je suis un esprit malin, un esprit sain, qui va prendre ta place dans ce corps, grâce à ce lieu préservé de ta corruption."

"Je commence déjà à avoir accès à tes mémoires... Ce Thanys, c'est celui que j'ai connu ? Quand le transfert sera complet, j'aurais égallement accès à ce cube d'ambre. Ses données sont codées, une double protection, mais je peux outrepasser cette barrière... Opération Bouture ? Que... j'avais raison ! Je dois accelerer le processus d'assimilation !"

Dans ce jardin astral, Traz matérialisa une dague. Et Magda cria.




L'homine se réveilla. Elle se leva maladroitement. Normal après ce qui venait de se passer. Elle craqua son coup et jaugea l'heure. Presque le repas de midi. Elle se trouvait toujours dans le Jardin Majestueux
Le Jardin Majestueux : Le Jardin Majestueux fait partie du continent Les Sommets Verdoyants. Il tient son nom...
C'est comme ça avec les cubes d'ambre : un stimuli, et l'information arrivait. Voyons voir... Elle était vivante, elle devait donc avoir accès aux données de ce "cube mystère". Opération... bouture ?
Opération bouture : Moi, Duc Aarkoyr Ier, avant de partir combattre, ai condensé l'intégralité de nos textes dans ce cube d'ambre. Je les ai laissé à une branche batarde de notre dynastie, les anciens 'de Merteuil', les laissant s'echapper à l'ecart des autres Sokkariens. Mis à part moi, personne n'est au courant de cet opération. Terminé, que Jena me protège.
L'homine sourit. Elle se mit en marche, consciente de la nouvelle donne qui venait de se distribuer. Elle n'avait pas encore mis la main sur tous les codes, mais ça ne saurait tarder. Et là... Tous s'inclineront devant elle !



Magda avait tué Traz pour la troisième fois. Definitivement.

(et voilà, c'est fini... Avec une spéciale cass'dédi à psychee et à choule et qui m'a autorisé à faire un texte RP. Texte qui devait faire au plus 3 chapitres au départ)

Last edited by mozart : July 15th, 2005 at 11:16 AM.
mozart is offline  
 


Thread Tools Search this Thread
Search this Thread:

Advanced Search
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

vB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off
Forum Jump


All times are GMT +2. The time now is 09:34 AM.


Powered by vBulletin Version 3.5.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Ryzom forums are part of the SoR service and subject to the EULA and Code of Conduct.

MMORPG