Go Back   Ryzom > Communauté francophone > La Saga > Roleplaying
Ryzom News FAQ Members List Calendar Search Today's Posts Mark Forums Read

 
 
Thread Tools Search this Thread Display Modes
Old December 1st, 2005, 02:37 PM   #1
tsuko
 
tsuko's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Posts: 167
Dyron & Pyr, cités des mensonges

Matsu était allongée sur une plage trykers, appréciant le vent qui caressait ces joues, le contact du sable chaud sur ça peau. Un calme tant apprécié après les longues journées qu’elle avait passée au combat.

Elle avait tant combattu ces derniers temps, ces vieux démons l’avait reprit, elle qui avant n’avait d’existence qu’en bataille, elle qui avait appris a apprécier la beauté des jardins, des homins. Elle qui un temps avait su aimer, tout était derrière elle. Depuis ces visions, elle vouait un culte à Jena sans faille, aidée et guidée par son ami Prior, le nommé Thanys.

Couchée, les yeux fermés, elle se dorait dans un silence délectable. Petit à petit ces cicatrices, ces blessures de guerre se guérir. Il devait être le milieu de l’après midi quand elle reçu sur son karav’phone un appel de ça chef Dorbringer, une rumeur se propageait, un discour allait avoir lieu à Dyron, d’étranges rangers voulant nous parler d’une chose importante.

Matsu n’avait pas envie de quitter cette plage, de retourner vers les siens, la solitude a du bon se dit elle, je vais devoir repartir travailler pour ma Mère, je me suis suffisamment restauré. Une valise sous la main, elle regarda une dernière fois ces terres trykers, craqua un pacte karavan est partit dans un souffle magique vers son désert natal.

Il y avait déjà beaucoup de monde à Dyron quand elle arriva, beaucoup d’homins kamistes, êtres inutiles à ces yeux, sauvage et perdu. Tout ce potentiel gaspillé par de petits êtres nauséeux, vraiment quel gâchis !

Elle se mit un peu à l’écart, proche de ces frères et sœurs de guilde, l’odeur qui régnait était pour elle insoutenable, plusieurs fois elle prit ces gants, rêvant de faire un carnage, rêvant de voir brûler ces êtres dans d’atroces cris de souffrance, oui ces vieux démons l’avait repris pas de doute. Heureusement, Dorbringer le savait, plusieurs fois elle lui fit de grands yeux, posant ça main sur son épaule en chuchotant quelques mots, tentant de calmer ces ardeurs.

Les rangers commencèrent leur discours, craignant une menace kitins, ils demandèrent au homins présent de passer outre les ordres divins, de s’unir dans un but commun. La menace kitins d’après eux était puissante, toute l’hominité devait répondre présent à leur message.

Quel bande de naïfs se dit Matsu, comment osent ils nous demander pareil chose, passer outre les Ordres Divin de notre Déesse, simplement impossible ! Ils doivent être Trytoniste pas de doute, encore de pauvres âmes égarées, sans Foi, sans raison d’exister.

Son ami Thanys tenta ouvertement de ramener les karaviners présent qui écoutaient ces dires à la raison. Il ne fallait pas suivre ces rangers, pas sans d’autres explications et des excuses ouvertes au sujet de leur critique intolérable.

Matsu avait la nausée, elle ne pouvait pas rester une minute de plus, toute cette sauvagerie, tout ces homins sans Foi, quelle perte de temps ! Avant de partir au plus profond des primes racines, elle pris dans son sac une feuille de carton qu’elle placarda sur le panneau d’affichage de l’étable de Dyron. Son interprétation des commandements de Jena, et rajouta ces quelques mots :

Voici les commandements de Jena, kamistes, ne tourner pas le dos à votre Mère Créatrice, ne croyez pas ces rangers, ni ces faux dieux que sont les kamis, ouvrer votre cœur et votre graine à la Sainte Voie.


-Affiche placardée sur l’étable de Dyron-

1. Moi, Jena je suis votre déesse, la mère créatrice, vous avez été faits à mon image. Aimez votre déesse comme vous vous aimez vous-même.

- Homins, prenez le temps de vous reposer, de maîtriser les sentiments que nous procurent ces corps, vous en serez plus efficaces. Un homin fatigué n’est pas productif. Il faut donc savoir prendre le temps de nous restaurer, pour mieux servir notre Déesse.

2. Vous n’adorerez point d’autres dieux.

- Il est évident que les kamis sont des créatures sauvages, indomptables, donc nuisible. Elias Tryton, quant à lui, tente pathétiquement de semer le doute dans l’esprit des homins, doute qui n’est lui aussi pas productif à long terme. Ainsi la Sainte Voie de l’Ordre Céleste de Jena est le seul chemin à adopter. Vous, créations divines, ne tournez pas le dos à votre Mère Créatrice.

3. Enseignez à vos enfants mon amour comme je vous donne le mien.

- Il est bon, dans un souci de production massive, de voir à long terme, donc d’engendrer une génération de travailleurs dociles et loyaux à Jena.

4. Vous honorerez mes disciples, ils sont les hérauts de ma loi, et sont envoyés pour protéger votre bien-être.

- Les membres de la Karavan nous apportent la Sainte Technologie, indispensable au progrès. Nous devons être humbles et reconnaissants face à tant de bienfait. Ainsi sachez honorer ces dons divins en leur apportant gratitude, et travail bien fait.

5. Vous ne descendrez pas dans les entrailles d’Atys, de peur que la sainte Lumière quitte votre coeur et que les ténèbres du Dragon dévorent votre âme.

- Un point particulièrement important. Atys est la cage enfermant le Seigneur des Ténèbres, le réveiller serait une catastrophe pour la production. Toutefois, il demeure caché au plus profond de l’écorce, lieu encore inconnu par l’hominité. Les primes que nous avons eues la chance de découvrir ne sont que la première écorce, il est donc bon d’y aller pour puiser les richesses innombrables qui s’y trouvent.

6. Comme la feuille d’un arbre tombe sur le sol qui donne la force de vivre, votre âme sera rappelée à moi quand vous mourrez. Selon la force de votre foi vous renaîtrez avec ma bénédiction ou vous pourrirez dans d’atroces tourments.

- Bénie soit la Sainte Technologie, apportant rentabilité et production de masse. Avoir la foi est indispensable, un homin n’ayant pas celle-ci se trouve moins efficace, et donc moins productif. Il se tourne donc vers la sauvagerie qu’engendre le manque de foi, et sera par conséquent dans l’impossibilité de bénéficier à la Sainte Technologie.

7. Annoncez ma venue et mon amour grandira dans vos coeurs.

- Les homins ayant rejoint les kamis, sont sauvages. Nous tenterons de les ramener à la raison, un travailleur donne le meilleur de lui-même si il a la foi. Ainsi, il est bon de tenter de les ramener vers la Sainte Voie. Un bon outil, est un outil docile. Les autres seront remis à l’ordre par d’autres moyens.

8. Ne vous appropriez pas la loi, de peur de tomber dans le péché le jour du jugement.

- Nous, homins, sommes les instruments de l’Ordre Céleste, simples machines de la Sainte Voie. L’oublier serait une faute impardonnable aux yeux de notre Mère Créatrice. Les paroles de Jena sont impénétrables, mes dires ne sont qu’une interprétation de ma vision.

9. Cherchez à rejoindre mon royaume et je vous attendrai à mi-chemin.

Il faut avoir la foi, seule elle, avec l’aide de la Sainte Technologie nous apportera le progrès. Jena nous tends les bras, à nous de savoir agir en conséquence pour atteindre le but ultime de la Rentabilité Universelle. Atys n’est qu’une étape, seule Jena sais ce que nous réserve l’avenir.

10. Une fois que vous aurez prouvé la pureté de votre foi vous atteindrez la joie de l’élévation et ainsi deviendrez un disciple de confiance.

Une fois que votre cœur et votre graine connaîtront la plénitude de l’Ordre, de la Foi, de la Sainte Voie, vous serez une machine parfaite, efficace, rentable et productive.

Last edited by tsuko : December 13th, 2005 at 03:47 PM.
tsuko is offline  
Old December 1st, 2005, 04:40 PM   #2
lilfei
 
lilfei's Avatar
 
Join Date: Sep 2004
Posts: 1,695
Re: Dyron, cité des mensonges

Fei avait vu une homine allongée sur la plage. N'écoutant que sa curiosité et surtout son courage, il s'approcha discrètement de celle-ci qu'il ne reconnaissait pas. Il faut dire qu'elle était bien à 50m !! Et que la vue du papi n'était plus ce qu'elle était.
Hum ! Une fyros... Si sa vue était floue, il n'était pas daltonien le vieux. La couleur de la peau, il la connaissait bien. Très bien...

L'opération nécessitait donc tact et discrétion. Il l'appellerait opération "oeil de bolo". Se mettant à ramper, il se cacha derrière un palmier et imita le bruit du yubo allaitant *kiiik kiiiik*. Ahah !! Finalement il avait de bons restes, il était en position et prêt à mat... Heu surveiller et récupérer des informations essentielles sur une très vraisemblable espionne.

Hum d'ailleurs... Pas mal l'espionne... Hé mais !!! C'est cette chère Matsu !!
*Zaaaaaap*
Disparue ! Me voilà bien maintenant. Si j'avais su, je me serais montré. Fei s'en retourna à Fair Haven chez Ba'Naer en prenant note bien évidemment de cette plage finalement très bien fréquentée
lilfei is offline  
Old December 1st, 2005, 04:50 PM   #3
Rumeurs d'Atys...
 
Join Date: Oct 2004
Posts: 286
Re: Dyron, cité des mensonges

Xila Ibiraan discutait tranquillement avec deux autres responsables lorsque Xarius Cegrips fit irruption.

- Chef, Chef !
- Que se passe t-il Xarius ? Je suis en pleine discussion.
- Gacaon, le palefrenier, est venu me voir et m'a prévenu qu'une fyros a affiché sur les étables un message relatant les commandements de Jena ...
- Et bien fais moi arracher cela tout de suite, tu n'aurais même pas du me demander.
- Bien Chef, je le fais tout de suite.
- Et si tu vois cette Fyros refaire cela, préviens moi, nous la ferons juger.

Les trois Fyros se remirent à bavarder alors que Xarius sortit. Elle arracha l'affiche et la garda comme preuve.
Rumeurs d'Atys... is offline  
Old December 8th, 2005, 03:02 PM   #4
tsuko
 
tsuko's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Posts: 167
Re: Dyron, cité des mensonges

Quelques jours se passèrent depuis l’intervention des Rangers d’Atys. Ils avaient laissé un goût amer dans la bouche de certains, un léger doute quant à leurs dires, à cet avertissement d’une menace kitin imminente.

Dyron avait reprit une activité normale, cette cité commerçante se portait bien. Des marchands couraient les rues à la recherche de clients, devant le kami de petit groupe de guerriers se préparaient à partir au combat, mettant au point leur stratégie, derniers préparatifs avant un combat inévitable.

Devant l’étable se tenait comme toujours quelques artisans fyros. Il y avait là l’élite des foreurs, des commerçants. Cette petite place était connue pour être l’un des lieux les plus fréquenté de la ville. Au loin, les homins présent virent une silhouette, posée sur une dune, semblant contempler le paysage.

Matsu aimait Dyron, pour l’ambiance régnante, tout les souvenirs qui émergeaient à chaque pas, à chaque ruelles empruntées. Elle y avait passé une grande partie de sa formation. Un lieu chargé de souvenirs oui, hélas depuis sa trahison contre son peuple, elle n’était plus la bienvenue. A chaque fois que la fyros s’y rendait, un flot d’insultes et de critiques l’accueillait.

Partagée par son amour du désert et sa haine des homins présent, elle ne pouvait se résoudre à oublier ce passé, à ne plus revenir dans son désert natale. Ainsi elle aimait, de temps en temps venir en cachette vers son ami Galaus, boire un verre en souvenir "du bon vieux temps".

Ayant fait appel aux services des envoyés Karavan, elle arriva par le nord, se rapprochant doucement du bar de Galaus. Arrivée au sommet d’une dune, elle vit des homins la regardant, ils s’étaient tous interrompus en la voyant arriver.

Dans un premier temps comme à son habitude elle contourna l’étable, passant par le lac, mais son attention fut portée sur autre chose. La feuille qu’elle avait mise il y a peu avait disparu, l’affiche de ses interprétations des commandements de Jena avait été arrachée. Il ne restait plus que quelques lambeaux de papier accrochés à une épingle.

Que faire se dit elle, je ne peux laisser ces homins dans l’ignorance, il faut agir ! Prenant son courage à deux mains, elle se rapprocha de l’étable. Les fyros présents portèrent tous leurs mains vers leurs armes, les sourcils froncés, prêts à sauter sur la traîtresse. Matsu prit la parole :


"Homins, amis ou ennemis fyros, écouter moi un instant. Je ne viens pas ici pour verser la sève. Il y a quelques jours de cela j’ai affiché les commandements de Jena, ordres qui résonnent à nous, alliés Karavan comme des mains divines guidant les homins. J’ai tenté par le passé de vous montrer le chemin, la Sainte Voie de la Karavan. Mais hélas il semblerait que la liberté d’expression ne soit acceptée ni par l’empire fyros, ni par vos dieux, preuve que l’on vous cache des choses !

Homins, vous tournez le dos à votre Mère…votre Mère Créatrice ! Cette sauvagerie ne peut plus durer ! Vos yeux sont voilés par les mensonges des Kamis, ce voile opaque qui obscurcit votre regard, votre esprit, votre graine. Il est temps de réagir, il est temps d’accepter votre destin, celui de servir votre Déesse, notre Déesse !"


*Sur ces dires Matsu colla une autre affiche, identique à la précédente.*


"Voici les commandements de Jena, seuls principes valables sur cette écorce. Ouvrez votre âme, faites le premier pas vers elle en suivant ces commandements, elle vous attendra à mi chemin soyez en sûr ! Cette affiche sera sans doute arrachée par les autorités locales, preuve flagrante que l’empire, que les kamis vous laissent dans l’ignorance, simple pion que vous êtes dans les mains de ces êtres nuisibles !"


*Matsu était a présent entourée de fyros, l’écoutant attentivement, le palefrenier la regardait d’un air sombre, lui qui avant était un ami, semblait vouloir la tuer. Son discours ne plaisait pas, elle le savait, mais le simple faite de semer un soupçon de doute dans leur esprit était une victoire.

Cet acte n’était pas très sage, il pourrait même être perçu comme de la provocation par certains, qu’allait dire ça guilde, qui préférait des méthodes plus douce. Avait elle commis une erreur? Non, elle ne le pensait pas, si elle avait pris parole ce jour là, c’est avant tout car elle aimait encore, profondément ces terres, déchirée entre son devoir et ces envies.*
tsuko is offline  
Old December 9th, 2005, 05:29 AM   #5
plb45
 
plb45's Avatar
 
Join Date: Nov 2004
Posts: 71
Re: Dyron, cité des mensonges

Wyndrizt qui avait vu l'affiche de Matsu se senti outrée par de tels mensonges. Elle apposa une pancarte à coté de celle de Matsu commentant les commendements de Jena avec du sang de Jugula:

Quote:
1. Moi, Jena je suis votre déesse, la mère créatrice, vous avez été faits à mon image. Aimez votre déesse comme vous vous aimez vous-même.

Aimons la terre qui est nôtre, protégeons Atys de son exploitation exagérée. Qu'avons nous à faire d'une déesse qui vient d'ailleurs, qu'est-ce qu'elle en a à faire de notre si belle Atys. Elle veut agrandir son empire de planète en planète. Lorsqu'elle aura consumer toutes les ressources d'Atys et asservie toute la race homine, elle se désintéressera de nous et choisira une autre race sur une autre planète.

2. Vous n’adorerez point d’autres dieux.

Oui c'est évident sinon Jena risque de vous écrabouiller avec ces poubelles volantes. Car vous voyez cette Jena est égoiste et ne permet pas au homins de suivre la voie qu'ils désirent. Si vous ne lui lècher pas les bottes elle vous tuera. Le message de la karavan était clair en ce sens, Jena s'en vient détruire Ma-Duk. Comment vouloir détruire les protecteurs d'Atys, facile simplement pour avoir le contrôle de notre belle planète à elle seule et sans résistance. Sans défenseur divins pous défendre Atys, elle n'en fera qu'une bouchée de notre terre.

3. Enseignez à vos enfants mon amour comme je vous donne le mien.

Elle nous donne son amour? Ha oui si vous êtes de son coté car si vous ne l'êtes pas elle vous donnes la mort. Ne l'oubliez pas cher homins de Dyron, il n'y a aucun respect dans le coeur de cette déesse...y a t-il un coeur même?

4. Vous honorerez mes disciples, ils sont les hérauts de ma loi, et sont envoyés pour protéger votre bien-être.

La karavan, ce n'est que les tentacules de Jena et elle est à son image. Vile, irrespectueuse, égoiste, manipulatrice. Alors je ne vois pas en quoi nous devons honorez ceux-ci cher freres et soeur qui croyez au développement des peuples de façon pacifique.

5. Vous ne descendrez pas dans les entrailles d’Atys, de peur que la sainte Lumière quitte votre coeur et que les ténèbres du Dragon dévorent votre âme.

Surtout ne descendez pas car Jena a peur que vous soyez autonome. Elle a peur que vous ne dépendiez plus d'elle et de sa technologie. Dans les sous-sol se trouve des connaissances cachés qui pourraient mettre en péril la véritable identitée de Jena. Alros réveillez-vous cher homins, chercher les connaissance de faĉon prudente et respecter les ressources du sous-sol.

6. Comme la feuille d’un arbre tombe sur le sol qui donne la force de vivre, votre âme sera rappelée à moi quand vous mourrez. Selon la force de votre foi vous renaîtrez avec ma bénédiction ou vous pourrirez dans d’atroces tourments.

Plus vous lui lecherez les bottes plus elle aura de chance de vous promouvoir à un poste élevé à ses cotés. Qui sait vous deviendrez peut-être le général en chef de ses armées, celle-ci même qui tuera homines et enfants qui ne suivent pas sa religion. Si le pouvoir vous intéresse oui aimez cette Jena. Si l'hominité vous intéresse faites en sorte de ne jamais être remis à la vie via ces pouvoirs maléfiques. Ceux-ci vous assombriront l'esprit à chaque fois soyez en sur.

7. Annoncez ma venue et mon amour grandira dans vos coeurs.

Oui je suis d'accord, annoncez sa venue partout, dans tous les villages et villes car nous devons êtres prêts. Nous devons l'être car lorsque ce jour arrivera, ce sera un jour triste pour les homins. Ce sera le début de l'esclavage et la fin du respect sur Atys. C'est pour cette raison qu'il n'y a aucun autre moyen de traiter Jena et ses suivants d'une autre façon que ceux-ci nous traiteraient, c'est-a-dire avec mépris et par les armes. Je rêve du jour ou nous planterons une épée dans le coeur de pierre de cette déesse assoifée. À moins que celle-ci s'excuse de son comportement et proclame un message de respect des religions, ce qui ne risque pas d'arrivée.

8. Ne vous appropriez pas la loi, de peur de tomber dans le péché le jour du jugement.

Non surtout pas car vous devez écouter Jena sinon elle vous jugera par le feux. Il n'y aura plus de liberté, plus de lois faits par les homins, ce sera la loi de Jena qui regnera sur Atys. Le pouvoirs des homins, le peu qu'il nous reste, sera à jamais anéhanti. Alors cher homins qui aimez et rêvez de la liberté le message est clair dans nos coeur, le choix est facile. Que ce soit de rester Athés ou de prêcher Ma-Duk, le protecteur d'Atys, ne vous laissez pas dominer par des pensées de grandeur comme celle de Jena. Rêver d'un monde d'égalité, de paix et de liberté.

9. Cherchez à rejoindre mon royaume et je vous attendrai à mi-chemin.

Chercher son royaume et vous perderez ce qu'il y a d'homin en vous. Vous deviendrai conquérant,dictateur et utiliserai les autres autour de vous comme de vulgaires objets. Cherchez-le mais ne comptez plus vous regarder dans le miroir par apres. Car celui qui sera en face de vous ce sera une copie de Jena. Surement tres belle en apparence mais vide à l'intérieur, sans bonté, sans amour excepté pour elle-même.

10. Une fois que vous aurez prouvé la pureté de votre foi vous atteindrez la joie de l’élévation et ainsi deviendrez un disciple de confiance.

Une fois que vous aurez tuer assez d'innoncents refusant votre doctrine, vous pourrez peut-être monter dans un des vaisseaux de Jena. À ce moment vous renierez Atys et les homins en montrant que vous avez honte d'eux. Vous vous renierez vous-même en croyant que Jena est homine comme vous. Cette étrangère se servira de vous et vous fera croire qu'elle vous apprécie mais en réalité vous ne serez qu'un pion qui aura servie à tuer vos semblables.

Alors cher homins de toute race, je vous exorte à ne pas vous laisser berner par le message prometteur de Jena. Oui elle a une technologie unique mais en contre-partie elle ne se soucie guerre des homins et de la paix. Elle voit les homine comme une race inférieure incapable de se diriger par elle-même. Ce que les homins ont besoin c'est de se serrer les coudes et d'établir une paix durable. Ce que Jena veut faire c'est établir sa loi et il n'y a pas de place pour les idées des homins ou des kamis. Ce manque d'ouverture entrainera les homines vers leur pertes. Soyez alertes!
.

plb45 is offline  
Old December 9th, 2005, 11:07 AM   #6
bratakk
 
Join Date: Oct 2004
Posts: 1,557
Re: Dyron, cité des mensonges

De retour d sa meditation, Bratakk passa par Dyron et rit en voyant l'affiche de Matsu.... Quelle entétée de fyros celle la.

Puis à coté, il vit celle de Wyndrizt. Son regard devint dur et il repensa à ce qui s'était passé dans le bois d'Almati.

Un disciple de la guilde de Wyndrizt avait demandé une trève de foreur pour discuter, Bratakk et 2 camarades avaient accepté la venue avec une ambassade de paix de cet homin. Tout allait bien et Bratakk, confiant dans la parole de cet homin s'était endormis.

A son reveil, l'homin gisait a terre et Athina lui avait expliqué alors que profitant de son sommeil, le kamiste avait mis hors d'état de nuire l'un des membres du groupe, blessé Athina qui n'avait du sa vie qu'a sa bravoure et sa maestria...

Bratakk lut le message de Wyndrizt et sourit.

"Critique facile, quand on voit les actes des servants de Ma Duk. Traitrise, roublardise... oui, il est facile de dénaturer les paroles de Jena... N'empeche... Jena est ma déesse mais ce ne sera jamais elle qui me poussera a vous tuer... mais vos propres actes ... kamistes..."

Bratakk se dirigea vers le maitre bijoutier pour apprendre une nouvelle technique. Il avait hate que le temps de la guerre revienne, pour que les homines se montrent tels qu'ils sont, et nous pas tels qu'ils se croient... ou tels qu'ils voudraient etre...
bratakk is offline  
Old December 12th, 2005, 11:56 AM   #7
aikoneo
 
aikoneo's Avatar
 
Join Date: Dec 2004
Posts: 515
Re: Dyron, cité des mensonges

Nills, après avoir foré quelques mp pour une commande spéciale d'armure légère se dirigait vers l'étable de Dyron.

Il aimait bien ce coin du désert ...et songeait " Hum magnifique ce coin, dommage qu'il soit investit par les démons Fyros pro Kamis".

Il apperçu l'affichette placardée par son amie Matsu, ainsi que les commentaires ecrits par Wyndrizt.

Son visage montrait un large sourrir "sacrée Matsu...".

Il sortit de sa poche un peu de teinture couleure ocre et recouvrait les commentaires sans fondements écrits par Wyndrizt.

Les foreurs et crafteurs de renommée Fyros présent n'y pretirent aucune attention, ils étaient tous affairés l'outil de création à la main.

"Voilà, un joli texte et de bien belles couleures" dit-il à haute voix.

Il craquait un pacte vers Yrkanis en pensant aux commandes à honnorer, regardant le soleil se coucher sur les dunes de Dyron.
aikoneo is offline  
Old December 13th, 2005, 03:46 PM   #8
tsuko
 
tsuko's Avatar
 
Join Date: Oct 2004
Posts: 167
Re: Dyron, cité des mensonges

(résumé d’un moment RP improvisé IG )


La porte de Cerakos est un endroit connu de tout les fyros, nombreux sont ceux qui ont découvert pour la première fois le désert ardent par ce passage. Elle est gardée en permanences par de puissants gardes, l’étable principale de Pyr se situant pas loin, un lieu de commerce, de partage, de réunion.

Sur la place devant l’étable se tenait un jeune guerrier, s’entraînant au maniement de la hache à deux mains sous les yeux d’une fyros aux cheveux gris sel.
Cette fyros c’est Antropia, membre de la Glorieuse Atys, connue de tous par ici. Elle donnait quelques conseils à un réfugié fraîchement arrivé quand son attention fut portée par une voix qui prononçait son nom. En se retournant elle découvrit avec un léger frémissement que se tenait devant elle Matsu, son ancienne sœur de guilde.

Ces deux homines était ennemies, mais elles éprouvaient encore quelques sentiments d’amitiés. Ainsi elle se sont mirent à bavarder, comme d’habitude la discussion tourna vite à un débat religieux sans fin. C’était toujours la même histoire, c’était celle qui allait donner le plus d’arguments, casser les dires de l’autre, tenter de prouver les erreurs…discussion de fyros têtues, sans fin, en vain.

Le ton monta vite, Matsu énervée par les propos tenu élevait la voix, toujours plus fort, ses paroles devenant colérique. Une homine du nom d’Horion était présente également, elle écoutait au loin, sans un mot, ayant envie d’intervenir mais ne sachant pas vraiment comment réagir face à cette situation.

Matsu arrêta un instant son monologue de sourde pour demander son avis à la Fyros qui écoutait, Antropia en profita pour discrètement appeler du renfort, de l’aide de sa guilde. Le débat reprit mais bien vite, à la surprise de Matsu des Glorieux arrivèrent. Ainsi elle s’était fait piégée, elle était maintenant entourée, en position de faiblesse. Ces paroles se firent moins incisives, elle tenta à de nombreuse reprise de s’éclipser, mais c’était son compter sur la vigilance des fyros présent.

Un homin prit la parole, Tinigliath, qui tenta dans un premier temps de raisonner la fyros, donnant ces meilleurs arguments, tel le bon allié kamiste qu’il est. Mais ces dires n’ébranlèrent pas Matsu, au contraire petit à petit elle reprenait confiance, provoquant ouvertement les kamis et l’empire fyros. S’en était trop pour Tini qui dans un excès de colère pris ces gants et brûla la fyros.

Matsu gisait au sol, couchée sur la sciure qui prenait doucement une couleur rouge, agonisante elle réussi avant de tomber dans les pommes à dires quelques mots. Ces quelques mots qui allait la sauver d’un coma certain :

Matsu : Alors c’est comme c’est que *kof koof* les kamis vous ont appris à vivre, par la force, la violence *koof koff*. Je n’étais venu que prendre un bain, aucune arme à la main. Vous me prouvez ainsi votre étroitesse d’esprits. Vous êtes la Glorieuse, parmis les plus puissant, et pourtant vous semblez ne pas encore avoir appris ceci : la violence gratuite est la force des faibles. *koof koff* Merci…oui merci de me prouver votre faiblesse !

Sur ces dires elle ferma ces yeux, sentant sont corps rappeler vers les membres Karavan. Mais une chose étonnante se produit, Horion avait tout entendu, touchées par ces dires elle ne pouvait rester sans rien faire. Elle prit donc son courage à deux mains ainsi que ces gants de mage et soigna le corps étendu.

Matsu reprit connaissance, ne comprenant pas ce qui venait de lui arrivé, surprise d’être encore dans le désert. Mais bien vite elle se reprit, satisfaite que ces paroles aient touchée au moins une homine, elle n’avait pas parlé pour rien. Après s’être secouée la tête pour enlever la sciure de ces cheveux elle reprit la parole :

Matsu : Bien, nous n’allons arriver à rien, c’est un dialogue de sourd, comme toujours. Je vous propose donc ceci, voici une affiche relatant les commandements de Jena, avec mes interprétations en dessous, je vous conseille vivement de lire ce petit texte, il ne pourra vous faire que du bien !
Nous verrons bien la réaction de vos prétendus dieux, de votre empire. Si comme vous, il agira avec violence et force ou contraire fera preuve de sagesse en acceptant ces quelques lignes sur votre étable. Voilà un bon moyen de voir si le peuple fyros et les kamis peuvent faire preuve d’autre chose que de violence gratuite, usant leur force avant leur réflexion.

Les Glorieux approuvèrent tous cette proposition, cependant Tinigliath demanda que Matsu apporte de mains propres une copie de l’affiche au responsable des lieux, ce que fit immédiatement la fyros. Il faut dire qu’elle n’avait pas trop le choix, toujours entourée par quatre Glorieux, elle ne pouvait refuser. Ainsi elle apporta une copie à Zessen, le caporal présent, un malicieux sourire au coin des lèvres.

screen prit sur le moment

Last edited by tsuko : December 13th, 2005 at 05:04 PM.
tsuko is offline  
Old December 14th, 2005, 12:45 AM   #9
22430
 
22430's Avatar
 
Join Date: Sep 2004
Posts: 302
Re: Dyron, cité des mensonges

Antropia se rendit dans le hall de la glorieuse Atys, afin de tenir informé leur chef Jbaax qui était en plein reflexion sur la stratégie.

- Chef, Chef, dit Antropia.

- Oui, Antro, que t'arrive t'il ? Tu vois bien que je suis occupé. On s'est séparé a peine quelques heures et tu viens déjà me voir repondit il.

- A peine, vous etiez partis, j'ai rencontré notre Ancienne Soeur Matsu, après un long débat sur sa trahison envers les kamis, Legef arriva.
Là, elle commenca a faire de la propagande pour sa fausse déesse Jena. J'ai eu du mal a retenir Legef. Plus l'heure avanca, plus le nombre de fyros augmentait. Celà à commencer d'Horion.
Tinigliath passant dans les parages s'arreta lui aussi. Matsu profitant de tous ce monde, continua sa propagande de plus belle.
Elle s'avanca vers l'etable et y afficha une affiche sur les 11 commandements de Jena. Tini arracha la feuille directement.
La tension montait, tu connais Matsu, toujours en train d'essayer de nous faire croire qu'elle suit la bonne voie. Le discours s'envenima.
Samm passa aussi par hasard, a cette heure de la nuit, il est rare de voir autant de monde à l'etable de la porte de Cerakos.
Matsu essaya a plusieurs reprise d'afficher ses affiches. Mais personne ne le laissaient faire. Apres une concertation, nous avons choisi d'apporter Matsu à la garde de Pyr. Mais elle essaya de s'enfuir a maintes reprise, voyant que la situation commencait a dégénéré. Refusant de se rendre, apres avoir tenté de la ramené a la raison, elle profita de cet attroupement pour parler de sa déesse devant Pyr, Tini n'eu d'autre choix que de l'allongé pour la calmé. Horion eu un moment de faiblesse, et la soigna.
Profitant de la situation, elle essaya de semer le doutes dans nos esprits mais seuls les Kamis ont la sagesse. Alors nous etions contraint à devoir apporter notre ancienne Soeur, aux caporals Xessen pour qu'elle reponde de ses actes et qu'elle arrete de pervertir nos Freres et Soeurs Fyros. Voilà chef, je vous ai tous dis. Je suis désolé, mais celà m'attriste de voir Matsu égarée, perdue dans de fausse croyance et maintenant aux prises avec les autorités locales qui laisserent partir Matsu, sachant qu'elle devra a présent répondre bientôt de ces actes..
Mais j'espère que celà pourra la calmer et lui faire comprendre qu'elle a été détourné de la sainte voie. Raconta Antropia à son Chef.

Jbaax fronca les sourcils et dit:
- Mmm, je vois, vous n'aviez pas d'autre choix, j'en suis sur. Alors va te reposer,celà a du te toucher plus que tu le crois. Quand a Matsu, seul l'avenir nous dira ce qu'elle deviendra.

Antropia ecouta Jbaax, et rentra à son appartement Rue du Bas Pyros, tout en gardant à l'esprit l'image de Matsu y a de cela quelques années descendant les marches de l'Agora avec des larmes de bonheurs a ces yeux.


Antropia,
Glorieuse Atys

Last edited by 22430 : December 14th, 2005 at 01:55 AM.
22430 is offline  
 


Thread Tools Search this Thread
Search this Thread:

Advanced Search
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

vB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off
Forum Jump


All times are GMT +2. The time now is 07:37 AM.


Powered by vBulletin Version 3.5.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Ryzom forums are part of the SoR service and subject to the EULA and Code of Conduct.

MMORPG