Go Back   Ryzom > Communauté francophone > La Saga > Roleplaying
Ryzom News FAQ Members List Calendar Search Today's Posts Mark Forums Read

 
 
Thread Tools Search this Thread Display Modes
Old May 16th, 2006, 10:15 PM   #1
shantag
 
Join Date: Oct 2004
Posts: 569
Une vie passée.

« Capturées par les premiers rets de soleil, les poussières scintillantes se jouaient, en dansant, des habitudes passées qui leur avaient fait la vie dure. Dans le cœur de la maison-arbre les rayons solaires, à l’aube naissante, effleuraient peu à peu les menuiseries, les objets hétéroclites et les tentures pastelles… Le vernis de l’aurore, donnait un glacis figé aux meubles du lieu abandonné.
Les heures s’égrenant au chapelet du temps, le linceul de pâle lumière s’étendait peu à peu sur les vestiges et les souvenirs accumulés ici et là.

Accrochée à un portemanteau aux reliefs ouvragés, une longue toge orangée cousue de fils carmins, arborait un symbole défraîchit de feu la maison Hespéride. Les manches amples s’effilaient et les cheveux de soie végétale frémir à peine quant le faisceau de lumière vint les toucher de manière chaste et pudique. Sur ce vêtement, les regards de personnages au nom ancien, s’arrêtèrent, chargés de cordialité, d’envie, de regret, de sentimentalisme et d’amour : « Shaarm…Odric… Alquieff…Taraforest… Melichi… Millenia… Taenad… Kylya…Slayers… »
Les Hespérides. Le premier foyer.

Un peu au dessus du portemanteau, bousculant les ombres lovées autour d’une coupe remisée dans une alcôve enténébrée, l’aurore dévoila un froid symbole plus sombre qu’une nuit sans lune, enchâssé dans le calice… Le pentacle de la guilde de l’Etoile d’Obsidienne. Sur son rebord, les lèvres d’Eleanin, élève de l’Etoile d’Obsidienne, s’y étaient abreuvées de sombres nectars. Dans le fond de cette coupe, elle avait souvent voyagé dans un pays fait de noirs songes dont l’appel mystérieux interdisait à son compagnon d’antan de l’y rejoindre. Autour des noms d’Elesias, de Thanys, de Kaithlin, d’Oscar, il y eu des disputes, des incompréhensions, des jalousies, puis… des amitiés nouvelles et désormais passées… comme passa le falot du châle de l’astre en cette matinée, devenant un soleil plein et gorgé de lumière dorée.

Le zénith éblouit une grande table-verrière où s’alignaient des ambres aux nuances propres. Les outils de minutie cernaient, dans leur trépas sans fin, quelques éclats de noble matière Zun et Beng. Sous le rayonnement ardent, une batterie d’amplificateurs aux cuirs fendillés, desséchés, agonisait au rythme auquel s’estompaient les pourpres, les émeraudes et les azurs des ambres qui les ornaient. Des étiquettes jaunies, piquées d’une épingle et fichées sur un support de bois moucheté, laissaient deviner le nom de guildes héritières d’artefacts aujourd’hui disséminés à travers le continent : «… -allen -ngels, Ecl--- de Lune, An-mi Limi-., Alkianne, Le Sent--r --- Artisans… »

Dépassant l’atelier, emmenée par la course du temps, la zone de lumière se fit le théâtre de poussières se soulevant en volutes. Des tourmentes silencieuses emportaient les embruns des cadavres d’insectes en décomposition, de fibres végétales, et de filaments fins qui tourbillonnaient sans relâche. Des armées de poussière aux heurts silencieux s’élançaient au-dessus de parchemins jetés là en bataille. Couchés de croquis représentants de fiers guerriers aux formes élancées on y voyait représenté sur un, le griffé d’une Fyros à l’attitude farouche. Le fusain n’avait retrouvé ses pleins et ses déliés qu’au moment d’avoir écrit un nom sous l’icône belliqueuse : « Req ». Une tempête orageuse de traits acerbes, de courbes longues et vives formant des densités tourmentées, évoquait des ombres grimées. Ici, une troupe zoraï allant à l’assaut d’un promontoire dont le sommet caché par un autre feuillet interposait une matisse s’élevant dans les airs et invoquant un grand serpent de jade… « Taraforest »… Là, les remparts d’une ville aux proportions titanesques, pris d’assaut par un fourmillement énervé de créatures cauchemardesques. Même sous le feu solaire, le dessin conservait une atmosphère de désespoir, rien ne semblait pouvoir arrêter la noire nuée. Et ce ne fut pas cette lueur glaçante, reflet d’un rayon hagard échoué à la surface d’une carapace de Kinrey, qui vint rehausser d’espoir la scène apocalyptique. Du haut de son perchoir, la reproduction de bois vernis du kitin le plus énigmatique de sa famille, lorgnait sur les calligraphies de champs de batailles. Attendant là, comme un gros cafard guettant un repas providentiel chût du garde-manger et laissé là en pitance : Les homins avaient été jetés là sur Atys en pâture. Les kitins s’étaient rués sur eux… Les kitins furent repoussés par la technologie, la magie et l’effort commun des quatre peuples… Mais comme la statue sur son étagère, les kitins guettaient, en veilleurs patients et déterminés…

Derrière la statuette, un dessin en couleurs, le seul éclairé dans la pièce, dressait le portrait d’un groupe de matis et de quelques fyros. Le Cercle des Profondeurs au complet : le papier montrait des homins arborant des attitudes pour certaines fières et hautaines, d’autres amusées et un tantinet ironiques, ou encore turbulentes et indisciplinées. Chacun d’entre eux étaient un tueur de Kitins, chacun à sa manière.
Et tous mourraient au combat, les vents d’Atys emportant dans leurs mugissements sauvages les noms de ceux qui furent une famille… « Lilithe… Sylvannas… Dorcile… Fanelios… Mearthis… Nunnours… Tiotromain… Nastep... Kadraa… Fraid… Phyli… Guits… Guttts... Foxy...Aeschli... Kresselack… Glorfindel… Labra… » Un instant auréolé de lumière, ils seraient toujours là, en veilleurs guettant la menace kitin, patients et déterminés…

Vinrent alors les rayons glissant du crépuscule, et un orangé délicat caressa alors une belle soierie blanche remontée de liserés d’argent.
Quand Eleanide était apparue en cet atour, tout alentour s'était s’imprégné de lumière blanche.
Quand elle l’avait porté le jour de son mariage, tous les convives furent baignés par sa douce lueur. Alors on avait levé des yeux conquis par cette apparition… Lui, il l’avait aimé au premier instant de leur rencontre, et plus encore, une fois même ce vêtement ôté…
La robe, couchée sur un fauteuil à la sombre mise, semblait dormir tant étaient rares les ondulations de son tissu. L’astre couchant, d'un pur rayonnement, embrasa encore une fois la robe d’ivoire et tus, jusqu’à l’agonie de son feu, leur étreinte secrète.

… L’amant de lumière s’en alla, embrassant une dernière fois, l’habit de nacre… Puis lentement l’avatar du soleil couchant s’en fut après avoir posé un ultime baiser à l’ourlet bordant la chute de la robe de mariée.

Une dernière révérence sur l’univers d’un couple en son temps, et la lumière vacilla par delà les dômes sylvestres, laissant la nuit et l’oubli endormir les lieux.

Shenshantag et Eleanide s’en étaient allés rejoindre Séléné, pour toujours et à jamais fidèles ainsi que le leur avait assigné leurs deux « Cœurs Aimants »… »

La vie est un éternel recommencement.

(/HRP Au revoir /HRP )

Last edited by shantag : May 16th, 2006 at 11:59 PM.
shantag is offline  
Old May 16th, 2006, 10:36 PM   #2
tiotr
 
tiotr's Avatar
 
Join Date: Sep 2004
Posts: 362
Re: Une vie passée.

Hrp/ désolé, j'ai essayé mais impossible de placer un texte Rp qui soit à la hauteur du tiens!
Eh bien alors simplement a bientot Shen, n'oublie pas fangfang partout ou tu puisses aller, on ne sait jamais.
heureux de t'avoir connu
ce n'est qu'un au revoir!

R
/Hrp
tiotr is offline  
Old May 17th, 2006, 02:09 AM   #3
kaligard
 
Join Date: Sep 2004
Posts: 36
Un triste sentiment

Assis dans le coin de son appartement qui lui servait de laboratoire improvisé, Melichi avait le regard perdu dans le vague.

Alors que les nombreuses plantes semblaient se disputer le droit au peu de lumière qui restait inexploitée, le matis n'avait pas bougé depuis des heures. Il n'arrivait plus à se concentrer. Lorsque cela lui arrivait, il avait l'habitude de faire une pause dans ses recherches, et de sortir se promener dans Yrkanis. Cela faisait un certain temps que ses déplacements se limitaient à la Grande Serre et à l'étable, mais cette fois-ci, il n'avait eu aucun réconfort à faire son tour habituel en ville.

Quelque chose n'allait pas, et il ne savait pas ce que c'était. L'impression était semblable à ce qu'il se rappelait de ses dernières batailles. Lorsque l'ennemi arrivait en surnombre, et que les alliés étaient affaiblis. Lorsque l'horizon disparaissait derrière les troupes adverses, et que la défaite semblait inéluctable. Lorsqu'on s'engageait dans un combat perdu d'avance, par fierté.

Inéluctable... Melichi jeta un oeil au blason d'Hesperian, toujours accroché à sa manche gauche. Beaucoup de choses s'étaient passées depuis qu'il portait un second blason, mais les liens qui l'unissaient à ses anciens compagnons étaient restés les mêmes. Il ne pouvait quand même pas arriver malheur à l'un d'entre eux?

Non, bien sûr que non. Mais Melichi sentait que quelqu'un disparaissait, quelqu'un qui ne pourrait jamais être remplacé. Et c'était inéluctable.

Le botaniste se leva et se dirigea vers la porte. Pour la première fois depuis plusieurs saisons, il arracha sa pique au lierre qui l'avait recouverte, et emprunta la sortie. Il ne restait que la fureur du combat pour lui changer les idées. Une chasse au kitin.

Mais il doutait que ça suffise...


(/HRP
Tu nous manqueras
Mon texte n'est pas à la hauteur non plus, mais c'est ma façon de dire :
Au revoir Shen, et bonne continuation /HRP)
kaligard is offline  
Old May 17th, 2006, 11:40 AM   #4
camillez
 
camillez's Avatar
 
Join Date: May 2005
Posts: 802
Unhappy Re: Une vie passée.

/HRP Mon Shenounet, tu sais que je suis loin d'être douée pour les discours..
Une seule chose à te dire, tu seras regretté par énormément de monde, moi la première. Merci pour tout ces moments passés à me faire rire, j'espère te revoir très bientot./HRP

Poutou mon Shenounet.
Tu me manques déjà.

Ta Phylinouninette
camillez is offline  
Old May 17th, 2006, 12:08 PM   #5
alquief
 
alquief's Avatar
 
Join Date: Nov 2004
Posts: 53
Re: Une vie passée.

La brise matinal venait carreser le visage d'un Matis, fraichement reveiller, dans un frêle campement au abord du desert Aride. Il préparait son équipent d'Héliaste et nourrisait sa monture en vue de leur longue journée de patrouille.

Lui revint soudain une phrase, un sermant entre deux Hesperide ; une ligne de conduite jamais démenti au file des années de Jena.

à la vie , à la mort

Il sourit en pensant a son ami, puis une fois ces préparatif fini , il s'en alla accomplire son devoir.
alquief is offline  
Old May 17th, 2006, 12:31 PM   #6
portor
 
portor's Avatar
 
Join Date: Sep 2004
Posts: 1,013
Re: Une vie passée.

lilithe aura bien du mal à oublier ce shenshantag, un homin bourré de doutes ,se posant sans cesses mille et une kestions, il etait une pièce importante au sein de la grande famille du cercle des profondeurs.

elle se rapelle encore de sa fougue et de sa tête remplis d ambitions de ses projets plus grandiose les uns ke les autres.
Que cela est triste de voir ke les kittins n'arrive pas à decimer les peuples et de constater que la lassitude et l attende de vide, elle, y parvient sans mal .

il est clair ke le docteur "shenkenstein" va nous manquer non seulement pour sa presence , mais aussi pour son enorme travail de recherche sur des potentielles recettes qui ferait baver même Jéna de jalousie.
oui shen etait ce genre de gars qui avec une feuille d arbre et un brin d herbe etait capable de te construire un vaisseau karavan (tien ca me rapelle un ricain ki avec un trombonne pouvait reproduire le taj mahal )

va nous manquer aussi ce guerrier qui au combat enfilait ses bottes air-jen à semelle ressort et qui courait dans tout les sens muni de sa célèbre "fangfang", scrutant autour de lui à la recherche de vil kamistes distribuants des soins .
par contre ne nous manqueront pas les 10 aines de fangfang qui bouffe une place affreuse du hall

va me manquer aussi l'esprit tordu du "serpent matis" qui bien des fois à su jouer de sa mesquinerie pour arriver à ses fins , lilithe etait fier d'avoir pu redonner le goût de rester en vie à ce personage lorsque shen etait à la limite de l abandonner, ne serait-ce ke pour le sourire d'un gros béta de fyros à l'air hagard lorsqu' il s'entendit dire "oui" à sa demande de mariage envers kadraa, oh oui rien que pour ça le serpent avait bien mérité d avoir vécu.

Lilithe n oubliera pas non plus la soirée à la taverne ou shen s'etait improvisé prêtre ouvrier qui disont le franchement après kelkes verres etait plus pietre ouvrier que prêtre.
cela avait donner naissance à un dialogue d anthologie ki restera en ma memoire .

oh que oui ! Lilithe aurait préférée faire face à 4 douzaine de kinchers ke de faire face à cette lettre qu'elle savait blottie au fond d'un tiroir mais qu'elle esperait ne jamais l'en voir sortir.

aujourd hui c'etait chose faites et Lilithe perdait son Shen , encore un de ses enfants qui prend le large , elle se demandais combien de temps pourra t elle tenir elle même à voir partir inexorablement loin d elle les membres de la famille du cercle des profondeurs .


/ hrp /C'est toujours un énorme dechirement lorsque l'on voit passer le temps et constater k avec lui, il emporte des gens qui fesait que de vulgaires tas de pixels, pouvait devenir attachant et de véritables amis .

alors tchusss mon Shen je te souhaites plein de bonne choses , mais surtout je souhaites k un jour ou l autre , ta raclette ou même ton lapin à la moutarde puissent avoir l'effet escompté ./hrp/
portor is offline  
Old May 17th, 2006, 01:05 PM   #7
keikoku1
 
Join Date: Sep 2004
Posts: 1,215
Re: Une vie passée.

/HRP Pas de texte RP, mais un grand merci au joueur que j'ai beaucoup apprécier. J'espère que tu t'amusera bien en dehors d'Atys. Au revoir
/HRP
keikoku1 is offline  
Old May 18th, 2006, 06:56 AM   #8
grouicco
 
grouicco's Avatar
 
Join Date: Dec 2004
Posts: 228
Re: Une vie passée.

Eléanide était fatiguée …

Elle l’a aimé sincèrement pourtant cette belle Atys: ces beautés verdoyantes où elle forait, ces couchers du soleil sur le désert ardent où elle rêvassait, ces chutes où elle aimait se baigner *rêveuse* et ces paisibles landes obscures où elle se réfugiait pour réfléchir.

Elle a aimé partager son voyage. Ah cette solitude qu’elle chérissait, cette ténacité à chercher les TP seule -seuls deux lui résistèrent-, les MP excellentes des Forêts et des Lacs. Mais la solidarité elle croisa aussi partout où elle forait, même Wyac puis Zatchel lui donnait une léchouille quotidienne

Nombreuses quêtes, elle commença, mais, ne finalisa car homin il fallait faire glisser. Ah mais la plus belle quête fut celle de son coeur, celle qui chassa sa solitude et elle se nommait Shenshantag. Il lui offrait des bouquets de mots lors de chasse aux nommés ou recherche de Xl au bosquet supérieur *songe aussi au hammam, rougit* Peut-être les croiserez-vous un jour sur un autre monde qui sait.

Eléa faisait son sac. Hélas, elle ne pouvait emmener sa garde robe, oh rien de grandiose, quelques 50 tenues, voila tout, faites par des crafteurs des 4 coins d’Atys qui avait cédé à ses caprices et ses exigences. Elle ne pouvait ausi emporter ce désir de connaitre ce monde et ses ressources cachées.

Cette belle Atys où amis elle a rencontré, ou filou elle a perçu, ou intransigeants elle a fui. Merci à vous, à ceux qui n’ont pas rejeté la tite hoministe, à ceux qui ont su fermer les yeux, à ceux qui ont su l’apprécier pour ce qu’elle était «une tite homine». Derrière elle, elle laisse quelques amis qu’elle espère retrouver un jour.

Atys a changé. Les promesses envolées, les rêves oubliés, les faux espoirs demeurent. Lasse elle est. Tite foreuse, ah non…plus si tite ; alors tite hoministe, ah non …elle a du renoncer à sa neutralité jadis pour quelques TP primes, tite homine…oui tite elle a voulu rester et sera toujours, loin du devant de la scène.

Un jour dans la brume matinale, Eléa partit avec ses souvenirs, avec ses larmes et ses pensées, ah et son Shenounet qui cachait dans son sac une fangfang



Eleashantag

Last edited by grouicco : May 27th, 2006 at 07:39 PM.
grouicco is offline  
Old May 18th, 2006, 11:47 AM   #9
arduous
 
arduous's Avatar
 
Join Date: Jan 2005
Posts: 694
Re: Une vie passée.

Un départ, encore un départ, celui d'un homin de valeur, au coeur et à la prose d'une même beauté. Aurevoir Shen, et aurevoir aussi Eleanide, prenez bien soin de vous. Puissent tes pensées combler le vide que tu laisseras auprès des Anges et de ta soeur.
arduous is offline  
Old May 19th, 2006, 11:18 AM   #10
kobe8mwt
 
Join Date: Jan 2005
Location: c:\ryzom\montpellier
Posts: 94
Re: Une vie passée.

Où que tu ailles... tu restes un morceau du paysage d'Atys.

Merci pour tout, Monsieur Shenshantag !
kobe8mwt is offline  
 


Thread Tools Search this Thread
Search this Thread:

Advanced Search
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

vB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off
Forum Jump


All times are GMT +2. The time now is 02:53 AM.


Powered by vBulletin Version 3.5.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Ryzom forums are part of the SoR service and subject to the EULA and Code of Conduct.

MMORPG